Detective Conan – Tome 77

Detective Conan 77

Auteur : Gosho Aoyama

Année de première publication au Japon : 1994

Date de sortie en France : 24 octobre 2014

Nombre de tomes : 85 au Japon, 78 en France

Éditeur japonais : Shogakukan

Éditeur français : Kana

 

Synopsis :

Shinichi Kudo est un détective lycéen qui se trouve mêlé à une histoire qui le dépasse. Pour se débarrasser de lui, l’Organisation, comme on l’appelle, lui fait avaler un poison. Celui-ci étant encore au stade expérimental, au lieu de tuer notre détective, il le fait rajeunir de onze ans. Ce dernier prend alors l’identité de Conan Edogawa pour pouvoir mener secrètement son enquête. 76 tomes d’enquêtes endiablées plus tard, arrive le volume 77.

Mon avis :

Ce tome 77 est un tome charnière. Il n’y a aucune enquête à jeter. Deux d’entre elles mettent en scène le passé de certains personnages. Elles permettent à Aoyama d’enrichir la mythologie de son manga sur la période pré-tome 1. Les deux autres enquêtes présentent, quant à elle, un format classique avec un meurtre et trois suspects, mais leur contexte fait qu’elles sont importantes. Non pas dans la résolution de chacune de ces enquêtes, mais dans les personnes qui accompagnent notre détective et son entourage. Les trois personnages mystérieux qui hantent les derniers volumes de Detective Conan font tous plusieurs apparitions. Soit ils participent à l’enquête, soit ils sont un peu plus en retrait mais assistent tout de même nos héros, soit ils surveillent Conan et ses amis afin d’obtenir des informations dans un but qui nous est encore inconnu.

Il est à noter qu’un événement exceptionnel se passe à la fin du manga. Quelque chose que l’on attend depuis 51 tomes se produit enfin. Aoyama mérite des félicitations pour ça, lui qui est généralement mesuré dans son scénario.

En tout cas, vu comme le tome se termine, il va se passer quelque chose dans le volume 78. Quelque chose va exploser, il y a trop de suspicions, d’informations obtenues et de surveillance pour que rien ne se passe dans le prochain tome. En d’autres termes, si Aoyama nous sort un tome 78 qui ne présente que des enquêtes classiques hors contexte, il y a de quoi devenir fou.

À suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>