Ippo – Tome 1

image

Ippo – tome 1

Auteur : George Morikawa

Annee de publication au japon : 1990

Nombre de tome : 109 (en cours) 70 en france

Editeur vf : kurokawa

Genre : shonen
Histoire :

Ippo Makunouchi est un jeune lycéen timide dont la vie n’est pas rose.
Vivant seul avec sa mère, le peu de temps qu’il passe en dehors de l’école, il le consacre à la fragile entreprise de pêche familiale.
Cet activité, considérée par ses camarades de classe comme peu valorisante, occasionne de nombreuses brimades (il est pauvre et en plus il pue le poisson)

Un jour où ippo se fait tabasser à la sortie de l’école par trois voyous de son lycée, il va être secouru par un boxeur qui, sans un seul coup, met en déroute les aggresseurs.
Devant l’incroyable démonstration de son sauveur Takamura, Ippo a une véritable révélation, ce qu’il veut, ce dont il a besoin, c’est boxer.

Avis :

On va donc suivre dans ce premier volume les tous premiers pas du jeune Ippo dans l’univers des salles de boxe.
Le sport nous est presenté de manière très réaliste et on prend immédiatement plaisir à découvrir cette discipline, tant elle nous est dépeinte avec intelligence par l’auteur.

Ippo est un garcon extrèmement touchant et attachant, il dégage une aura forte autant dans les nombreux passages comiques que dans les scènes d’actions.

A côté du héros, nous avons Takamura qui, dès le premier volume, séduit par son charisme naturel.

On decouvre également un premier rival pour Ippo en la personne de miyata.

En ce qui concerne le trait de l’auteur, il est net et precis, un trait de vrai professionnel à l’ancienne.
Les scènes d’action débordent de dynamisme et les combats sont retranscris avec une grande justesse.
On peut néanmoins noter quelques faiblesses dans les expressions faciales par moment mais pour un premier tome c’est un détail insignifiant.

 

Le travail d’édition de kurokawa, lui, n’est pas aussi enthousiasmant que l’oeuvre, bien que les mangas soient vendus à très bon prix (moins de 6 euros), cela n’excuse pas tout.

il faut parfois tordre le manga dans tout les sens pour espérer lire les bulles proches de la reliure.

il y a également des onomatopées originales traduites arbitrairement tandis que d’autres sont simplement sous-titrées… On a du mal à comprendre le projet éditorial.

 

Voilà donc un tome très immersif qui appelle immédiatement à lire la suite. J’ai personnellement beaucoup apprecié, séduit à la fois par le dessin et par le caractère des personnages. Le thème de la boxe abordé avec précision donne un attrait supplémentaire à l’oeuvre. Seul le travail imparfait de kurokawa vient entacher ce manga de legende.

Vivement la suite !

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>